Gènes BCKDHA, BCKDHB et DBT

Aussi connue sous le nom de : cétoacidurie à chaîne brachée ; Déficit en alpha-céto-acide déshydrogénase à chaîne ramifiée ; Déficit en BCKD ; Déficit en cétoacide décarboxylase ; MSUD classique ; MSUD sensible à la thiamine ; MSUD Intermédiaire ; MSUD Intermittent

OMIM#248600 https://omim.org/entry/248600

Comprend : MSUD type 1A – gène BCKDHA

MSUD type 1B – gène BCKDHB

MSUD type 2 – gène DBT

1. La maladie

La maladie du sirop d’érable (MSUD) est classée en trois catégorie; classique (grave), intermédiaire ou intermittente. La forme classique de la maladie (MSUD classique) est la forme la plus grave et probablement la plus courante de MSUD, caractérisée par une odeur de sirop d’érable dans les fluides corporels à la naissance, une mauvaise alimentation, une léthargie et une dystonie focale, suivies d’une encéphalopathie progressive et d’une insuffisance respiratoire centrale si non traitée.

2. Les Symptômes

Les nouveau-nés atteints de MSUD classique naissent asymptomatiques mais sans traitement suivent une évolution prévisible (voir ci-dessous). L’absence de signes ou de symptômes précoces n’exclut pas le diagnostic.

  • 12 à 24 heures : Des concentrations élevées d’acides aminés à chaîne ramifiée (BCAA ; leucine, isoleucine et valine) et d’alloisoleucine, ainsi qu’une perturbation généralisée des taux de concentration d’acides aminés, sont présents dans le sang et l’odeur de sirop d’érable peut commencer doucement;
  • Deux à trois jours : les signes précoces et non spécifiques d’intoxication métabolique (c.-à-d. irritabilité, hypersomnolence, anorexie) s’accompagnent de la présence d’alpha-cétoacides à chaîne ramifiée, d’acétoacétate et de bêta-hydroxybutyrate dans l’urine ;
  • Quatre à six jours : L’aggravation de l’encéphalopathie se manifeste par une léthargie, une apnée, un opisthotonos et des mouvements réflexifs « d’escrime » ou de « bicyclette » lorsque l’odeur sucrée du sirop d’érable devient apparente dans l’urine ;
  • Sept à dix jours : une intoxication grave se termine par un œdème cérébral critique, un coma et une insuffisance respiratoire centrale.

Les personnes atteintes de MSUD intermédiaire présentent un déficit partiel en alpha-cétoacide déshydrogénase à chaîne ramifiée qui ne se manifeste que par intermittence ou répond à un traitement alimentaire à la thiamine ; ces personnes peuvent subir une intoxication métabolique sévère et une encéphalopathie face à un stress catabolique suffisant. À l’ère du dépistage néonatal (NBS), l’initiation rapide du traitement des nourrissons asymptomatiques détectés par le NBS signifie que la plupart des personnes qui auraient développé des manifestations néonatales de MSUD restent asymptomatiques avec une observance continue du traitement.

3. Actions à prendre en cas de diagnostic précoce

  • Les bébés ayant un test génétique positif (ayant 2 variants pathogènes ou 2 copies d’un seul variant pathogène dans l’un des 3 gènes cités ci-dessus) doivent continuer à être allaités à haute teneur en protéines, éviter les préparations pour nourrissons et être référés IMMÉDIATEMENT vers un centre de traitement métabolique // pour une prise en charge. Un traitement précoce est essentiel pour prévenir les symptômes chroniques.
  • Une confirmation biochimique avec la spectrométrie de masse en tandem est essentielle pour confirmer le diagnostic du NBS pour la MSUD et est principalement basée sur la quantification des rapports de leucine + isoleucine aux concentrations d’alanine et de phénylalanine sur des gouttes de sang séché. Suivie d’une analyse plasmatique des acides aminés, on constate généralement des concentrations élevées de BCAA et d’alloisoleucine.
  • La MSUD est une maladie à vie qui nécessite une prise en charge à vie et un suivi régulier avec un médecin spécialiste du métabolisme et une diététicienne dans le cadre d’une approche multidisciplinaire des soins. Le traitement consiste en une restriction alimentaire en leucine et des aliments médicaux sans BCAA, en une supplémentation judicieuse en isoleucine et valine, et en une surveillance clinique et biochimique fréquente.
  • L’utilisation d’une recette de formule « maladie » (dépourvue de leucine et enrichie en calories, isoleucine, valine et acides aminés sans BCAA) associée à un suivi rapide et fréquent des acides aminés permet de gérer de nombreuses maladies cataboliques en ambulatoire
  • La décompensation métabolique aiguë est corrigée en traitant le stress en fournissant suffisamment de calories, d’insuline, d’acides aminés libres, d’isoleucine et de valine pour obtenir une synthèse protéique nette soutenue dans les tissus.
  • Certains centres utilisent l’hémodialyse/hémofiltration pour éliminer les BCAA du compartiment extracellulaire, mais cette intervention n’établit pas à elle seule l’accrétion nette de protéines.
  • L’œdème cérébral est une complication fréquente de l’encéphalopathie métabolique et nécessite une prise en charge soigneuse en milieu de soins intensifs.
  • Un conseil génétique est fortement recommandé pour la planification familiale et l’évaluation des membres de la famille à risque tels que les frères et sœurs.

 4. Pour plus d’informations

Orphanet: https://www.orpha.net/consor4.01/www/cgi-bin/Disease_Search.php?lng=EN&data_id=20168&Disease_Disease_Search_diseaseGroup=MSUD&Disease_Disease_Search_diseaseType=Pat&Disease(s)/group%20of%20diseases=Classic-maple-syrup-urine-disease&title=Classic%20maple%20syrup%20urine%20disease&search=Disease_Search_Simple

Biblio: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK1319/